Scirocco ou l’aventure du Pilarica

Yassine Marco Marroccu
Maroc - Hongrie - Italie

Synopsis

Casablanca, printemps 1961. Edoardo, 43 ans, s’engage dans une mission pour sauver un mystérieux navire échoué sur les rives du Sahara atlantique. Le Pilarica a disparu de la carte en même temps que son équipage dans cette région dangereuse, contrôlée par des tribus locales et par l’armée ; à une époque où les anciennes colonies sont envahies par des chasseurs de trésors, des opportunistes et des chercheurs de pétrole du monde entier, les locaux ont peu de confiance envers les étrangers. Ce n’est pas seulement la promesse de l’aventure qui attire Edoardo, mais aussi la volonté d’échapper au chagrin d’avoir été quitté par sa femme. Son odyssée commence par la traversée du Sahara jusqu’à ce qu’il atteigne sa destination, Cap Juby, une petite ville fortifiée espagnole dans le Sud. Le bateau est dissimulé par les voiles des secrets et rumeurs qui entourent sa maudite cargaison. Lorsqu’Edoardo révèle cette vérité cachée, qui mène aux secrets anciens de l’Afrique, il doit à la fois faire face à sa mission, à son passé hanté, et au fait que ce voyage va changer sa vie pour toujours.

Fiction
Production

Eclipse Films (Maroc)
Andrea Taschler
[email protected]

Coproduction

Mirage Film (Hongrie)
Andrea Taschler

Note du réalisateur

Cette histoire est l'occasion concrète de nommer et de rendre visibles ces mouvements souterrains des hommes, ces gestes intérieurs de l'humanité qui, invisibles et intacts, se déplacent dans les abîmes du temps et provoquent des effets et des conséquences dans l'existence de chacun d'entre nous. C'est le papier tournesol des effets de ces choix que tous les hommes, chacun dans sa propre trajectoire existentielle, ont souvent fait sans se soucier des conséquences. Dans ce contexte, l'aventure du Pilarica devient le prétexte pour réfléchir sur les obstacles qui nous empêchent de donner une place réelle à ce qui est vraiment nécessaire à la vie humaine sur cette planète. Cela rapprochera Edoardo d'une vision existentielle en contact direct avec la nature du monde et le reconnectera à tous les moments cruciaux de sa vie. Revivre ces moments directement dans un labyrinthe spatio-temporel tel que le Sahara nous fera prendre conscience de la responsabilité que chacun d'entre nous a envers le monde.

Biographies

Yassine Marco Marroccu
Yassine Marco Marroccu
Réalisateur

Yassine Marco Marroccu sort diplômé de ses études en Arts Audiovisuels à l’université d’Udine en 2003. Il travaille depuis en tant que producteur et réalisateur, réalisant des publicités et courts métrages, et il participe à de nombreux projets humanitaires en Afrique du Nord et dans les camps de réfugiés du Sud-Est de l’Europe. Son court métrage Entropya (2013) gagne le Grand Prix du Festival d’Alger du Cinéma Maghrébin. Il réalise son premier long métrage Catharsys, or The Afina Tales of the Lost World, qui a été sélectionné au Festival International du Film de Marrakech en 2018. Le film est une coproduction Marocco-Italo-Serbe, qui a fait sa première au festival de Tallinn Black Nights, et qui a remporté cinq Prix au Festival National du Film au Maroc.

Andrea Taschler
Andrea Taschler
Productrice

Diplômée de l’Academy of Theatre and Film Arts, Andrea Taschler lance en 2010 sa société de production Mirage Film, à Budapest. Membre de l’European Film Academy, elle est diplômée du programme EAVE en 2012, et est sélectionnée parmi le groupe Producers on Move en 2013. En plus de son principal soutien aux réalisateurs Hongrois, Taschler travaille avec des réalisateurs émergents d’autres pays, qui incarnent une approche artistique forte et une vision du cinéma exigeante. Récemment, elle a produit les films Genesis d’Arpad Bogdan, sélectionné à la Berlinale en 2018, Hier de Balint Kenyeres, sélectionné à Locarno puis au Festival International du Film de Marrakech en 2018, puis Catharsys, or The Afina Tales of the Lost World de Yassine Marco Marroccu, sélectionné au Tallinn Black Nights Festival, avant d’être projeté au Festival International du Film de Marrakech en 2019.

Budget total

€1 800 000

Budget sécurisé

€1 170 000

Partenaires

CCM, Hungarian Film Institute

Période et lieux de tournage

Juin, août 2021, Tarfaya, Tan-Tan, Laayoune, Agadir (Moroc), et Budapest (Hongrie)

Date de diffusion estimée

Mars 2022

A la recherche de

Ventes internationales, distributeur, TV, fonds privés

Autres Regards sur l'Atlas